Yaourt au lait de soja *maison*

La yaourtière. Une boîte qui était chez mes parents depuis 2 ans, au font d’un placard et qui pour moi était un mythe de la cuisine. Une légende urbaine de la réussite culinaire.

Ho et puis si je la sortait? Et si j’essayais même?? Et si je faisais pleins de variantes? ET SI C’ETAIT BON??  Parce que OUI, c’est BON. Même TRES bon!! C’est parti, je ne m’en passe plus. Je ne sais pas si au niveau du budget c’est vraiment économique. Ici les yaourt au soja du commerce sont à 1,61€ au supermarché le plus proche, ou 1,56€ au supermarché le moins cher mais loin. Et le litre de lait de soja à l’épicerie bio de ma rue est à 1,29€. Et l’électricité pour que la machine pendant 10 heures. Allé je vote quand même pour MES YAOURTS, parce qu’ils sont quand même VACHEMENT BON, c’est sympa à faire en plus d’être simplissime et écologique.

Je m’étais dis qu’il fallait que je me lance quand un jour j’ai ouvert la poubelle et vue la quantité de pot de yaourt vide qu’il y avait! En gros consommateurs que nous sommes, je pense que ce sera déjà ça de moins pour petite planète.

yaourt1

J’avais lu dans un livre qu’il ne fallait pas se décourager si la première fois que l’on en faisait c’était raté. Il faut essayer différentes marques de lait. Surtout pas d’autre lait végétaux que celui de soja qui est le seul fermentable. Et pas de lait enrichies non plus! Du lait de soja nature point! Et j’ai ajouté de la poudre de lait d’amande qui apporte du crémeux et aide à ce que les yaourts prennent.

Temps de préparation: 3 minutes (sans rire!!)

Recettes pour 7 yaourts (parce que ma yaourtière c’est pour 7 pots^^):

  • 1 litre de lait de soja nature
  • 1 yaourt au soja nature du commerce – ou un de votre précédente tournée, mais pas plus de 5 fois.
  • 2 grosses cuillères à café de poudre de lait d’amande

Mélanger le yaourt et la poudre de lait d’amande. Ajouter le lait et mélanger juste pour lier les deux! Et hop dans les pots.

Après il faut suivre les instructions de votre yaourtière. Moi j’ai mis 10 heures de programme et j’ai attendu qu’ils refroidissent dans la yaourtière (2 heures) avant de les mettre au réfrigérateur. Ils doivent y rester 2 heures avant de les déguster. Oui, ces yaourt on ne les mange pas, non, on les dégustes.

Petite brève de vie: Je prépare mes yaourt le matin et je les sort le soir quand je rentre. Il reste la nuit au réfrigérateur et comme ça j’ai de délicieux yaourt au réveil!

Alors, elle est pas belle la vie??

yaourt3

Idées de saveurs: Dans vos yaourt vous pouvez ajouter au font du pot avant de mettre la préparation:

  • Une cuillère de confiture (Les fruits doivent être cuits, sinon vos yaourt vont cailler)
  • Extrait de vanille
  • Graine de lin et tournesol (un délice!!)
  • Extrait de café
  • compote de pomme
  • Sirop d’agave
  • ….

yaourt au soja maison

Astuce: Collez des étiquettes sur vos pots pour savoir quelle est le parfum, peut être bien pour reconnaitre entre vanille et café par exemple (moi c’est du kraft gommé, très pratique).

Advertisements

27 réflexions sur “Yaourt au lait de soja *maison*

    • Tu rêve de faire deux choses très simple!! Lance toi! 🙂
      Pique! Il y a devant toi graines de lin et tournesol (mon préféré^^), pomme et vanille.
      Bises 🙂

      • Oh j’adore nature, tout simplement !
        Mais comme en ce moment, j’essaie de consommer moins de soja, je tourne avec des yaourts d’amande, de sésame… que je fais figer avec de l’agar-agar remixé, ça marche très bien aussi !

      • C’est tout simple, il suffit de prendre de la purée de sésame blanc ! Plutôt qu’en sucré, je préfère alors les yaourts de sésame pour accompagner des plats salés ou en faire des tartinades. Je promets un post là-dessus dès que je peux ! 😉

  1. Pingback: Pain express au yaourt – citron & graines – | Sans lactose, la vie est rose

  2. Marion, je découvre ton blog et j’adore tes photos qui sont très belles et appétissantes. Une question concernant tes yaourts. Déjà, je n’ai pas de yaourtières, je suppose qu’il m’en faut une et qu’il n’y a pas d’alternative ? Ensuite, qu’appelles-tu la poudre de lait d’amande ? Le lait d’amande n’étant ni plus, ni moins que de l’amande et de l’eau, je suppose qu’on peut comprendre poudre d’amandes (émondées bien sûr) ? J’habite aux US et j’ai déjà du mal à trouver des yaourts au soja. Les seuls que j’ai réussi à trouver sont avec sucre ajouté et comme je cherche à les utiliser dans des préparations salées (raita, poulet tandoori, etc), ça le fait pas du tout ! Merci pour tes conseils 😉

    • Merci pour tant de compliments!! 🙂
      Pas obligé d’une yaourtière non! C’est plus pratique et j’avoue que je n’ai jamais fais sans, mais je te donne le lien d’un article qui explique comment faire sans: http://www.marmiton.org/recettes/recette_yaourts-maison-sans-yaourtiere-a-la-casserole-et-au-four-ou-a-la-cocotte_24394.aspx

      La poudre le lait d’amande, ça se présente dans un pot et c’est le même principe que du lait infantile, il y a un nounourse sur le mien, mais attention, ce n’est en vrai pas un bon substitut pour les nourrissons! C’est donc ça la poudre magique.

      En ce moment je suis en train de tester plusieurs lait de soja pour les yaourts. Un carrefour et un super U ont rendu mes yaourt liquides, mais si j’utilise les « la vie claire », ils sont parfaitement ferme!

      Il faudra trouver des ferments par contre pour faire les yaourt (au moins toutes les 5 fournées) si tu ne trouve pas de yaourt nature.

      Si tu as d’autres questions ou si je ne suis pas très clair 😉

      • Merci beaucoup pour les explications plus que claires ! Ben ecoute, je pense que tu m’as convaincu d’acheter une yaourtiere… comme si j’avais pas assez de gadgets de cuisine a la maison ! Pour ce qui est de la « poudre magique », je pense que je vais me contenter de poudre d’amande. Aussi, vu que je ne trouve pas de yaourts de soja (non sucres), je vais essayer de voir si je trouve des ferments plutot que d’ajouter un yaourt a la preparation. En tout cas, merci encore pour ta reponse !

      • I faudrait que j’essai aussi avec de la poudre d’amande pour voir. Mais à mon avis il faut en prendre une bien fine! La composition de mon lait d’amande en poudre c’est : Amandes partiellement dégraissées instantanées* (70%), maltodextrine de maïs*, sirop de riz*, sirop d’agave*, huile d’amande*, arôme naturel d’amande*. C’est ça: http://www.greenweez.com/ecomil-boisson-amandes-bio-400g-p16570?ectrans=1
        Donc il faut essayer. Si ça fonctionne ça peu même être avantageux pour le prix je pense!
        Tu me dira ce que ça donne alors! Et il ne faut pas paniquer si tu ne réussi pas du premier coup. Le plus « compliqué » on va dire, c’est de trouver ton lait de soja qui fonctionnera bien! Il y à deux jours j’ai essayé un nouveau lait et mes yaourt étaient tout liquides, j’en ai pris un d’entre eux pour une fournée avec mon lait « qui tient » et ce matin je constate qu’ils sont parfait!!
        🙂

  3. Pingback: Flan de courgette épicé à la Jenn’ | Sans lactose, la vie est rose

  4. Bonjour,

    J’ai découvert ton blog par hasard. J’ai une intolérance gluten/lactose.
    J’ai quelques questions : Pour les yaourts au soja, les miens cailles et sont liquides. Alors la poudre de lait d’amande que tu utilises, c’est de quelle marque ? Et quelle lait de soja recommandes-tu ?
    Mis à part ça, tes recettes me semblent appétissantes et je vais essayer d’adapter en les faisant sans gluten 🙂

    • Merci pour ta venue! 🙂
      Je ne suis pas beaucoup là en ce moment mais je reviendrais vite!!
      Pour les laits de soja, tous ne fonctionnent pas. Mais pourquoi je n’en sais rien. J’en ai testé plusieurs et seulement 2 testés fonctionnent!
      Ceux testés qui ne fonctionnent pas: Marques super U, Carrefour et reflet de France.
      Ceux testé et approuvés: La vie claire et Bonneterre

      La poudre de lait d’amande dont je me sert adoucit également les yaourts. J’ai fais un teste sans et ils sont beaucoup plus acides que d’habitude.
      C’est la marque « la Mandorle » http://www.greenweez.com/la-mandorle-lait-d-amande-en-poudre-400-g-p6202
      Ou celui de la marque Eco mil.
      Il coute un peu cher, mais il dur 2 mois alors que je fais des yaourts tous les 2 jours en y mettant 1 cuillère.
      Et ils sont sans gluten!! 🙂

      J’espère que tu trouvera ton bonheur!!
      Normalement on trouve facilement une des 2 marques de lait de soja dans les magasins bio.
      Et en prix c’est moins cher qu’en supermarché. 1,39 le la vie claire ici et 1,27 le Bonneterre.
      Contre 1,57 les yaourt au soja du commerce completement acide et beurk.
      En plus j’en fais 7 a chaque fois et de 120 à 130ml contre les 100ml du commerce (mais j’ai pesé en vrai il y à 80ml, Arnaque…)

      A bientôt 🙂

      • Bonjour,

        Merci de ta réponse 🙂 . Je vais aller dans ce cas, dans le magasin bio que je fréquente. J’avais en effet vu le lait de soja de la marque bonneterre et la poudre de lait La Mandorle. Je vais donc essayer, en espérant que ça marche 🙂

  5. Coucou,

    Alors j’ai fais les yaourts avec lait de soja Bonneterre et mélangé avec un yaourt de brebis nature. J’ai ajouté deux cuillères à café de poudre de lait d’amande et j’ai pu varier : 2 yaourts au café, 2 au citron, 2 avec de la compote de pomme-vanille et 2 nature. Délicieux et enfin, ils étaient ferme !

    Merci donc pour ton astuce 🙂

  6. Pingback: Porridge mon amour #2 -le salé- | Sans lactose, la vie est rose

  7. Pingback: Houmous tout doux pour partout – léger | Sans lactose, la vie est rose

  8. Bonjour,
    Premier essai : je n’avais pas de poudre de lait d’amande, alors j’ai fais les yaourts avec de la poudre de lait de châtaigne. Le résultat au niveau consistance était très bien. Le lait de soja utilisé est de la marque « Soy » chez Naturalia. Par contre, vu que je n’ai pas encore goûté de yaourts avec la poudre de lait d’amande, je ne peux pas comparer au niveau de l’acidité. Ce qui est sûr, c’est que je dois mettre du sucre dans mes yaourts parce que sans, c’était trop acide pour moi. Merci encore pour cette recette. Encore une petite chose : peut-on mélanger différents « laits » comme 2/3 lait de soja et 1/3 « lait » de noisette ou d’amande ou de châtaigne en augmentant le temps de fermentation de la yaourtière? Quelqu’un a-t-il déjà tenté?

    • Bonsoir!
      Merci beaucoup pour ce retour 🙂
      Voir que les recettes sont testées ça fait vraiment plaisir!!
      Je ne sais pas trop si cela changerai quelque chose entre la poudre de lait d’amande ou de châtaigne!
      Par contre pour les yaourts avec différents lait, il faut savoir que seulement le lait de soja est fermentable. Pour le résultat j’hésite entre trop liquide ou avoir 2 consistantes, une fermenté (le soja) et la seconde liquide (caillée?) au dessus….
      Lorsque je laisse trop le temps la yaourtière (ou que je ne peux pas les sortir à temps), mes yaourts commencent à se fissurer ils gélifient trop en faite. Donc pas sur que ça changerai vraiment.
      Si quelqu’un à testé je suis aussi preneuse de l’astuce 😉

  9. Pingback: Comme un poisson dans la crème (de légumes) – menu spécial décongélons-nous | Sans lactose, la vie est rose

  10. Bonjour, le post est un peu ancien. Tant pis, j’écris quand même. J’apprends qu’après avoir condamné le lait de vache et recommandé le lait de soja à la place, celui-ci est maintenant accusé d’un tas de maux, d’être à l’origine de maladies graves, j’ai même lu de « tuer à petit feu » (sous la plume d’une personne qui en a pourtant, en d’autre temps – pas si lointains – chanté les bienfaits). Que penser ? Que faire ? Comment vous sentez-vous après tous ces yaourts confectionnés avec votre sympathique yaourtière, mais aussi avec cet « affreux » lait de soja ? En un mot, que faut-il croire ?!!!!!!… Amicalement.

    • Bonjour!
      Un post ancien, mais qui permet d’avoir un recul pour répondre à tous ceci.
      Je vais commencer par dire qu’aujourd’hui, nous ne sommes pas entièrement capable de savoir ce que nous mangeons. Sauf si nous cultivons notre propre potager, élevons nos brebis et nos poules (sans grains mais bien avec de jolis vers de terre!) et semons notre blé sur des terres l’oins de tout! Je plaisante bien sur mais nous avons aussi besoin d’avoir une vie. l’autosuffisance est bien compliqué aujourd’hui, mais pas infaisable…
      Tout cela pour dire qu’il sera bien difficile de contrôler tout ce que nous mangeons. Et bien tant pis, vivons et faisons avec 🙂

      En diététique et nutrition, il y a toujours de nouvelles études qui sont publiées. Elles sont nombreuses et se contredisent beaucoup. Nous y avons de plus en plus accès et par conséquence, nous nous posons mille questions! Déjà, soyons vigilant sur les dates de parution de ces articles et surtout des sources.

      Le « lait de soja », l’OMS recommande de n’en consommer 2 à 3 portions par semaine. A côté de cela, les au Japon, on en consomme entre 55 et 65g par jours!
      Se sont les Phytoestrogènes qui sont sujets à controverse. D’un côté, bénéfique contre certains cancers et de l’autre, leur structure chimique étant proche de l’hormone féminines, celle-ci fait débat… Mais il faut savoir que l’on en trouve dans tout (en bien moindre quantité, divisé par deux pour les autres oléagineux et aussi présent dans les céréales, les viandes fruits et légumes, boissons…car il faut bien comprendre que c’est une molécule naturelle)

      Alors que faire? Et bien s’écouter soit même. être, comme pour tout, raisonnable dans ses consommations, et VARIER!

      Et comment je vis mes yaourt au soja? Aujourd’hui j’alterne en consommant des yaourts au soja, mais aussi des yaourts « classiques » au bifidus. CAR IL N’Y A PLUS DE LACTOSE DANS LES YAOURTS!! (Comme les fromages où il n’y en à plus que d’infimes traces).

      Voilà ce que je peux dire aujourd’hui. J’espère avoir répondu un petit peu à la question… Même si c’est un peu une réponse de normande, ce qu’il faut retenir c’est: VARIER et S’ECOUTER. Ne plus se poser trop de questions…

      A bientôt (sur le nouveau blog?)
      Amicalement

      • Je vous remercie, Marion, de m’avoir répondu.

        En fait, je n’aime pas le lait de soja, que je trouve fade par rapport aux autres laits végétaux : de noisette, d’amande, de riz et de coco, pour moi délicieux (mais pas toujours faciles à digérer ; il s’agit de ne pas en abuser… ce qu’il m’arrive de faire, tellement j’aime ; c’est une autre histoire…).

        J’avoue que je ne suis pas non plus une fan de yaourts (ni au lait de vache ni au soja)

        Ce dont je ne pourrais me passer, en revanche, c’est de mettre du tamari (ou soyu, sauce de soja bio, avec ou sans blé) dans mes salades et dans la sauce dont j’accompagne mes viandes (je ne suis pas végétarienne). Deux cuillerées à soupe d’huile d’olive, un soupçon de poivre gris, une échalote ou une moitié d’échalote en petits morceaux, une cuillerée à café de thym (séché) et…une (bonne) cuillerée à soupe de tamari, le tout bien mélangé, sur une tit’ cuisse de poulet ou une tit’ côtelette d’agneau vapeur avec des légumes vapeur, le bonheur (il y a d’autres façons d’être heureuse, mais il y a celle-là !)

        Vous conseillez de « varier », mais j’avoue que je n’assaisonne guère mes viandes autrement, tellement ça me plaît comme ça…

        C’est une véritable et très ancienne histoire d’amour entre moi et la jolie (je la trouve jolie) bouteille de tamari (ou de shoyu). Je l’ai acheté les premiers temps, je n’ose vous dire il y a combien d’années… dans un restaurant macrobiotique, qui faisait aussi boutique. C’était ma « période macro »…J’ai abandonné par la suite, mais… pas le tamari ! Puis, dans des boutiques ou rayons de produits bios de grands magasins…

        Quand j’ai lu tout récemment ce dont je vous ai parlé sur le soja, qui m’a tant effrayée, j’ai pensé soudain : « Mais le tamari… C’est du soja ! ». Ainsi, donc, depuis toutes ces années, je me « tuais à petit feu… ».

        J’ai trouvé votre blog et votre article sur vos yaourts maison au soja, ainsi que d’autres sites sur le sujet. En même temps, j’ai un peu réfléchi après la panique.

        J’en suis venue à cette conclusion que si le soja tuait, il le faisait vraiment lentement depuis le temps que j’en ingurgitais de la sorte (à raison d’une cuillerée à soupe dans la salade ou sur la viande un jour sur deux ou trois…), que j’avais déjà pas mal vécu (dans quelques jours, je vais fêter un anniversaire qui m’impressionne et que je préfère ne pas vous révéler ; je veux parler, bien sûr, de celui de ma naissance ; j’ai l’impression qu’il ne s’agit pas de moi…), et qu’il me faudrait bien de toutes façons un jour mourir de quelque chose. Pourquoi pas de la jolie bouteille de soja liquide et fermenté, poison exquis et distillé à la dose habituelle ? Elle y mettra peut-être encore un peu le temps, j’espère (car enfin, cela ne presse pas non plus…).

        Voilà donc, pour finir, ma décision ; je demeurerai fidèle à mon tamari (jusqu’à la mort…) !

        J’ai été un peu longue… Je vous remercie encore. Je reviendrai sur votre blog très sympa, par curiosité, bien que je sois piètre cuisinière et surtout très paresseuse. Je suis abonnée à un panier hebdomadaire de légumes bios et je fais tout à la vapeur parce que c’est très facile (et sain, paraît-il ; ça tombe bien…). J’ai un super cuit vapeur tout simple (pas électrique !) dont je suis ravie et me sers tous les jours. Je ne me casse pas trop la tête…

        Mais peut-être un jour utiliserai-je des idées ou des recettes trouvées sur votre blog, qui sait ? Il y a l’air d’y avoir des trucs chouettes… Mais je n’aime pas faire la cuisine.

        Bien amicalement.

        Annick

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s